Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 13:33

 

 

 

 

Un soir en passerelle

Alors que je tenais la barre,

Toutes les lumières se sont éteintes

Et les appels poussés par les matelots

Qui allaient et venaient sur le pont

N'arrangeaient pas les choses...

C'était connu des anciens marins

Qu'ils appelaient "enfer" les nuits

de tempêtes, et de rafales de vent,

ces énormes déferlantes

Quand nous étions debout

Sur le rouf ( pont supérieur du navire)

Je n'ai jamais eu le regard d'un goéland

Pour plonger dans les flots

Et avaler des poissons...

 

Mais depuis pas mal d'années

Je suis resté sur le "plancher des vaches",

C'est pourquoi j'aime la mer

Avec ses ciels, ses nuages,

Et cette envie de l'embrasser...

Douceur et poésie, même dans la brume

Et les soupirs des vagues...

 

Ne restait que la pluie

Dans une rue étroite

De ce Cherbourg désert,

Pourtant si familier

Que fuyait un fantôme

Qui sortait d'un enfer

Près d'un ange qui le suivait...

 

Escorté de quatre sirènes

Couvertes de lumières

Sur les sillages d'or

Que j'écoutais chanter

Sur leurs harpes d'argent,

Jusques aux portes de l'aurore

Et le silence de leurs voix...

 

Mon rêve n'avait pas cessé,

Que les sirènes s'ouvraient au ciel

Cherchant à atteindre

L'inaccessible étoile

Que je n'ai jamais trouvée...

 

Laissez toujours couler

Les fontaines d'amour,

Chantez, fuyez le vent

Tant que vibrent vos coeurs

Le vent qui siffle dans vos mâtures

N'ont pas d'oreilles

Pour vos paroles...

 

Et je me crois à Baltimore,

A New-York ou dans l'ouragan...

 

Mais je suis proche, très proche

De la magie du ciel

Et crois entendre le Bosco

lâcher ses éboulis de mots

Qui, ma foi, ne voulaient rien dire,

Et buvant son whisky

Tout en se léchant les babines,

Les yeux toujours levés

Sur le mât de misaine...

_ Ineffaçable souvenir !_

 

 

                            Joseph AMOROS

                              13 décembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 14:07

 

Résultat de recherche d'images pour "la mer"

 

 

La vie est une longue errance

Où les jours ne font que passer,

Seuls les bonheurs ont une chance

D'aimer, de rire et de chanter...

 

Et si tu revoyais la mer

Donne- lui de loin un baiser,

Pour toi sur des vagues d'enfer

Elle dansera sans se lasser...

 

Si ton bateau est ta maison,

Et que ses mâts touchent le ciel,

Elle est un havre sans pareil

Hublots ouverts sur l'horizon...

 

Si la solitude te brûle,

Les haillons de tes rêveries

Aux paysages de papier

Troublent la clarté de ton âme

Sur les poèmes que tu écris...

 

Garde ta Foi, ta vie et ta pensée,

La vérité et la lumière

Et cherche à cueillir les étoiles

Sur les sentiers de ta mémoire,

Et la profondeur de tes yeux...

 

Tu trouveras demain

Cet inoubliable arc-en-ciel

Sorti d'une mer aux reflets d'or,

Et autres milliers de soleils

Qui brillent au fond du firmament...

 

Je ne sais de miroir

Que celui de la vie,

Et si je fais parfois

des rêves un peu fous,

Jamais je ne les oublierai,

Et les exemples sont nombreux :

Tous les phares qui m'ont aidé

A trouver ma route dans la brume,

Sans clair-obscur, ni demi-lune

Comme un reste d'éternité...

 

Chevaucher sur un papillon

Que je menais à grandes ailes

A la vitesse d'une caravelle

Pour déposer sur ma maison

Et le village où je suis né

 Des bouquets de roses trémières...

 

Retrouver si je le pouvais

Mes chiens "Roméo et Juliette"

Perdus dans le port de Hambourg

Et retrouvés sur le "Cap Hadid",

Rôdant sur le quai de Cherbourg...

 

Dans l'oeil d'un ouragan force 12

Sur Liberty dans l'Atlantique

"Saint Valéry" en 48,

 

Balloté par des vagues 

Grandes comme quinze étages

Obligé de virer de bord

Cap vers Baltimore

Pour ne pas couler

Corps et biens !

 

Il est des ciels d'enfer,

D'autres de paradis...

 

J'étais heureux ce matin

En sautant de mon lit !

 

 

                               Joseph AMOROS

                                           20 JANVIER 2015           

 

 

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 13:48

 

 

 

 

 

Tourne, tourne le moulin de la vie,

Ne t'arrête jamais sur tes chemins de rire

Et largue tes chagrins, tes peines,tes regrets,

Tous les mauvais souvenirs

Oubliés dans le temps

Et les sentiers déserts

Qui n'ont plus de lumière...

 

Tourne, tourne les yeux

Du moulin de ta vie

Entouré chaque jour

De tes chères présences,

Et si tu gardes encor

Dans tes rêves un peu fous

Cet amour de la mer,

L'odeur de ses embruns,

Son goût de sel et d'océan,

  Elle est toujours dans ton âme ...

 

Les feuilles d'or de l'automne

Tombent aujourd'hui sur tes chemins

Sous un ciel gris couleur de sable

Balayé par le vent des larmes

de Novembre

Où mille feux se lèvent

Au coucher du soleil...

 

Et quand tombe la nuit

Que le sommeil te gagne

Tu embrasses l'océan

Au plus fort de ses vagues...

 

Arabesques ailées

De tous les goélands

Sur le sillage blanc

D'un navire inconnu

Où tu tiens une barre

Sous tes doigts engourdis...

 

Roulis, tangage, grincements

Des haubans

Les yeux rivés sur l'horizon

Aux reflets éclatants

Sous un ciel d'émeraude...

 

Les caprices du temps

Passé en mer

Sombrent dans ma mémoire,

D'émouvantes clameurs

Montent du fond des mers

Qu'apprivoisent les vents,

De grises silhouettes

Avancent devant nous,

Les sirènes mugissent,

Le port n'est pas trop loin...

 

Chacun de tes poèmes

Est un moment de grâce

Que j'offre à ceux que j'aime...

 

Pour vous qui me lisez,

Que cette joie d'aimer

rayonne toujours

dans votre coeur !

 

                                                 Joseph AMOROS

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 17:34

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les quais de mon dernier port

Le ciel se vêt d'azur

Et la mer de  bleu marine

Mais sous le duvet de la nuit

Aux frissons de banquise

D'incomparables chants

De violons magiques

Aux désirs de bohèmes

S'accrochent aux filets de mon âme

Et de son éternelle errance...

 

Elle ne chante pas toujours

La mer quand je la cherche,

Que je la vois,

Qu'elle m'enlace et puis me fuit,

S'ennuie de moi et me repousse

A l'approche des feux

D'imprévisibles phares

Qui gardent toujours leurs secrets ...

Les yeux éblouis de soleil,

J'aime à rester sur mon rafiot,

Et dans le poste d'équipage,

Rêver dans la douceur du soir

De ne plus poser sac à terre ...

 

Mer éternelle, de solitude,

Qui a enchanté mon enfance,

Pourquoi ne plus chanter pour moi,

T'éloignes- tu de ma mémoire?

 

Que m'importait le temps,

Les rafales de vents,

Je ne pensais qu'à toi

Qui a été la source

De mes inspirations,

Te souviens- tu des "Haubans de la Solitude"

Et de mes" Poèmes à la Mer"?

 

Je n'avais peur de toi

Qu'à l'heure d'un naufrage,

Sous un horizon gris

Et des vagues amères...

 

Je resterai debout

De la poupe à la proue

En regardant les mâts,

Les gites, les tangages,

Les feux rouges, les verts,

Les routes aux compas...

Et ne craindrai jamais l'enfer,

Les éclairs lancinants

Qui me viendraient d'un ciel

Même couleur de miel...

 

Aux creux de hautes vagues,

Que m'importait la houle,

S'il neigeait, tonnait ou pleuvait...

Je serais resté dans le vent

Et les couloirs du temps,

Ces ombres de silences...

 

Si la jeunesse était avec moi

A deux doigts de ma main,

Je me consolerais

Des couleurs de l'amour,

De toutes mes émotions,

Mes grelots de bonheur,

D'une pluie de poèmes

Qui n'attendrait que moi...

 

Alors...

 

Cette mer que j'ai tant aimée

Qu'elle reste dans tous vos souvenirs,

Vos rêves d'espérance,

Et que ces joies demeurent

Dans le fond de vos coeurs...

 

                                             Joseph AMOROS

                                                 5 novembre 2015

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
16 mai 2015 6 16 /05 /mai /2015 18:53

 

 

 

 

Je voudrais suspendre l'aurore,

Toutes mes lignes aux longs cours

Mes nuits d'étoiles et de velours,

Un orage m'attend encore...

 

Sur les routes de mes errances,

Cingler sur mes ports oubliés,

Voguer vers le Cap d'Espérance

La Croix du Sud à mes côtés...

 

J'aimais les quarts en passerelle

Que j'ai gardés de ce temps- là

La barre, la veille, le chocolat,

Café chaud, rhum, la vie est belle !

 

Je n'ai jamais pu retrouver

Copies de tous mes vieux poèmes,

Mes jeunes années de bohème,

Je les vis sur mon oreiller...

 

Le vent balaie sur mes chemins

Mes rives sombres et de lumières,

L'océan n'a pas de frontières

Disent toujours les vieux marins !

 

A minuit s'endorment les quais,

Et sur les grues tombe la pluie,

Couleur de chagrins et de vie

Comme la mer au mois de Mai ...

 

Le port de ma dernière chance

Je ne l'ai jamais regretté,

Par oubli, ou ... la vérité,

de mes anciennes souvenances ...

 

La mer est bleue dans l'Atlantique,

Le ciel est vert dans l'Indien,

De Méridienne en méridien

Et jusque dans le Pacifique ...

 

                                     Joseph AMOROS

                                    16 mai 2015    

 

                      

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 16:19

 

 

 

Passe-recompose.jpg

 

 

Joseph AMOROS

 

2ème prix du sonnet du Concours de "Visages de notre Pilat" 1985.

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 18:19
 

 

A-l-ombre-de-la-mer-bis.jpg

 

 

 

Grand Prix de Poésie du Docteur Michel BECHET ( Ville d'Avignon- 1986)

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 10:49

 

la-mer-oublie-bis.jpg

Joseph AMOROS

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 10:35

 

 MER CRUELLE BIS

 

 

MER---cruelle-2--copie-1.jpg

 

Joseph AMOROS

Médaille d'or de l'Académie internationale de Lutèce

Sujet imposé : "La Mer"

      Grand prix de poésie 1985 Concours international de littérature des Poètes landais.

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 10:24

 

LA-MER-BIS.jpg

 

Joseph AMOROS

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans LA MER
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur