Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 15:30

 

 

 

 

 

 

 

Dans l'écume des vagues,

images passionnées que celle de ma plume poétique,

dans la tendresse et le bonheur de vivre

avec ton souvenir...

 

Dépouillé d'illusions,

je transcende la vie comme un magicien de ce temps qui n'est plus...

 

Mille guitares m'accompagnent,

dans une poésie qui murmure,

et là,

j'entends la mer qui m'émeut chaque fois :

ses lumières, ses ombres et ces nuits de silence et d'étoiles....

 

Vrai, que les fées veillent encore sur moi,

Est-ce que mon amour est près d'elles ?

 

Sur tous mes quais déserts et l'infini bleuté de ce jour qui s'efface,

la nuit a tous les ors des trésors de la terre,

sur ces mers démontées où je bourlingue encore...

 

Et si je revenais  à l'ombre de mes rêves,

de voix et de chimères,

des braises de la nuit bercée par mille chants aux houles de nos joies...

 

Ton regard, tes soupirs, les parfums de la nuit,

je t'attendrai sur le rivage, sous le mirage de tes yeux,

Ces yeux verts que j'ai tant aimés...

Je cueillerai pour toi tous les soleils, loin de mes steamers et du vent...

 

Toutes ces sirènes qui mugissent tandis que mes rêves passent,

vers ce port qui n'est pas trop loin,

debout sur le gaillard d'avant...

 

Une cloche sonne et dans les couleurs du temps

des heures qui se cachent et gardent leurs secrets

qui se métamorphosent...

 

Un bleu comme l'azur,

promesse inespérée d'une aube de lumière,

se lève sur des rives où je ne suis pas attendu,

comme dans un royaume de verre et de solitude,

aux quatre coins du monde...

 

Pour toi, la vie est là

même si ton âme pleure et ton coeur se déchire...

 

Mais cette mer que tu attends aura toujours le dernier mot...

 

Fatigué d'horizons, d'azurs et de rivages,

d'espaces et d'infinis

J'aime la tendresse de la mer,

le jour ouvert sur mes paupières,

le regard perdu dans le ciel,

vers ce pays, cette terre aimée où reposent mes parents....

 

Oublie tous les navires et tous les ports du monde,

les vols de goélands, les sirènes des flots,

mais ferme tes hublots...

 

Sur les quais de l'oubli,

la trace de mes pas qui accueillent les tiens

tout emplis de lumières....

 

 

 

Joseph Amoros

15.10.2016

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 15:24
A l'ancre de mon âme

 

 

 

Ivre de tous les vents

Je tente l'aventure

Mais qu'importe le temps

Qui traîne ou qui perdure,

Je chercherai l'étoile

Qui portera ton nom...

 

Des quatre points du monde

J'écoute tous mes chants

Des rives atlantiques

Aux larmes de l'Orient

Et je cherche la paix

Sous un croissant de lune...

 

Inconscient, je passe

Comme passent les ans,

Et marcherai dans la lumière,

L'âme perdue dans l'océan,

Avec mes yeux aux volets clos,

Ma langue prisonnière,

Lèvres collées sans dire un mot...

 

Qu'une cloche d'église

Me réveille un matin,

Alors je croisais le fer

Dans un duel du Moyen-Age...

On dit que le présent est immobile...

 

Alors, je saute de mon lit !

 

J'ai chevauché dans le désert,

Nagé dans l'Océan Indien,

Et cherche dans l'immensité

Une berge où poser les pieds...

 

Explorer tout le firmament,

Mon coeur avide de prières,

Je m'en irai retrouver

Dans tous les soupirs de la Terre

Avec les tambours de mes joies,

Et tous les grains de ma mémoire,

Dans le miroir des jours enfuis,

 L'ombre où la lune se lève...

 

Jusqu'aux confins du Monde

J'irai te retrouver

Avec mes souvenirs

En-allés dans le vent...

 

Dans le silence et dans le bruit,

L'ombre, la pluie, l'enfer, la haine,

Et même aux portes de l'oubli...

 

Couleur de songe et d'arc-en-ciel,

Je cueillerai toutes les étoiles

Sur la plage où marchent tes pas...

 

 

                            Joseph AMOROS

                              25 septembre 2016

 

=

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 13:04

 

 

 

Malgré tous ces bateaux

Qui jamais ne reviennent

 

Je serai là

 

Comme brûlent dans mon coeur

Tous ces quais oubliés du Monde

Aux fabuleuses escales,

 

Je serai là

 

Comme on attend son amour

Sur une "Colline des Adieux"

Que je garderai dans mon âme

A l'ombre de la mer

Quand le crépuscule descend

Et que la lune se lève,

Un soleil rouge sous ses dents...

 

Je t'attendrai

 

Ivre de vent, de mer, de sable,

Grisé d'odeurs et de lumières,

Fou d'amour, de coeur et d'âme,

Fasciné à jamais par cette mer toujours recommencée,

Avec ses calmes, ses bourrasques,

Vagues folles et moulins d'ennuis

Comme une plaie d'amour

D'espoir et d'inquiétude...

 

Des rêves indéfinis

Succèdent à mes prières,

Où les paysages de mon enfance

Me plongent dans le Passé...

 

Le jour se lève, j'ouvre les yeux

Tandis que la mer se retire

Sur une plage de sable fin...

 

Des images rêvées reviennent de l'Exil,

Comme si nous partions

Pour une autre aventure...

Cette Patrie était la France

Et elle reste dans mon coeur,

Les souvenirs de mon pays natal

Se fondent dans mes rêves...

 

Je t'attendrai

 

Sous les lames du Temps

Où pleurent les rivages...

 

Reflets de mon amour

Aux légions de silences,

Prends- les dans les souffles du vent

Chassés sur mes chemins de poussière

Et ne regrette pas tes nuits

Quand tu regarderas le ciel...

 

Tout est lumière, mon Amour,

Présence, espérance et vie,

Loin de ces ombres oubliées...

 

Ouvre tes yeux sur mes étoiles

Lorsque fondra l'orage

Au lointain de mon coeur,

Mais nous ne sommes pas seuls au Monde,

Qu'il soit aux quatre points

Cardinaux de nous...

 

Quelles joies me guettent encore ... ?

 

 

 

                                 Joseph AMOROS

                                    10 septembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 08:45

 

 

 

 

 

Les volets clos de ma mémoire

N'ont plus aucun secret pour moi :

Comme un timbre collé sur une lettre,

Un iceberg devant ma porte,

Une fanfare à mon réveil...

 

Cherche, cherche le ciel

Où se plaît ton regard,

Même s'il y a des trous

Et qu'il neige aussi dans tes yeux...

 

Dessine- moi le monde

Et je le chercherai

Dans l'ombre de ta solitude,

Les cauchemars que je ferai...

 

Qu'attends- tu de tes jours,

Que fais- tu dans la nuit

Du Présent, du Passé, du Futur ?

 

Tous ces ciels bleus couleur d'automne

Qui reviennent dans nos pensées,

Ces heures lasses, monotones

De la poupe au gaillard d'avant,

A recomposer mon passé,

La "Fleur des mots" dans mes poèmes...

 

Mon coeur est une longue histoire

Couleur aux larmes d'un exil

Avec ses haillons dans mon âme

Que je m'épuise à oublier,

Ce soleil qui jamais ne meurt...

 

Mon amour comme une sirène

Est une écume libre

Qui m'attend sur la Mer...

 

Le temps n'existe pas,

Et je n'écoute que le silence 

Dans l'espérance et dans la joie,

 Je pense à ces pluies

Qui n'en finissaient pas,

Et que parfois je regrette...

 

C'est dans le vert de tes yeux

Que je retrouve la lumière,

Dans la course des vents

J'ai semé mes errances

Et imploré les cieux

Sur mes chemins perdus

Où les échos de toute la Terre

Venaient hurler dans mes oreilles...

 

J'ai imploré les cieux,

Les mille étoiles d'or

De tout le firmament...

 

Demain

Un arc-en-ciel de mots

Dansera dans mon coeur

Et le soleil se lèvera,

Tandis que le temps coulera

Comme un ruisseau de miel.

 

Des mélodies de l'âme

Aux rêves des longs-cours,

L'impatiente attente

Qui t'appelle à ma joie...

 

Ouvre la porte à mon Amour !

 

 

                              Joseph AMOROS

                               27 juillet 2016

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 15:09
Je cueillerai le jour

 

Je cueillerai le jour

Où je t'ai rencontrée,

Escale après escale,

Jusqu'au bout de mon coeur,

Et ma mémoire heureuse

Chaque instant de ma vie...

 

Je guiderai mes pas

Sur tous nos souvenirs,

Avec mes calices de joies

Et mes cantiques d'Espérance...

 

La mer est ma lumière,

Tes yeux mon seul trésor

Dans la flamme éternelle

De notre grand amour...

 

Et si luisent tes yeux,

Je sourirai sur eux,

Les miens remplis de larmes,

Mon coeur contre le tien,

Mes lèvres sur tes lèvres,

Et la douceur d'un Ange

Qui me parle de toi...

 

Il ne me reste rien

Des enfers de la mer

Noyée de brumes et de pluies,

Ivre de vagues et d'écumes,

De clartés, d'ombres, et de lumière...

 

Et dans le fond de ma mémoire,

Centaine de ports inoubliés

Dans l'écrin de mes jours heureux,

Revêtus de tendresses

Et l'odeur des embruns

Qui frissonnent au vent...

 

Des carrosses d'étoiles 

S'allument au couchant.

J'entends des souffles d'espérances

D'où monte un chant d'éternité

Aux mille lyres de chagrin ...

 

Laisse chanter mes rêves

Sous les baisers du vent

Quand les couloirs du Temps

S'ouvrent aux matins clairs ...

 

Je voudrais au croissant de lune,

Mettre le cap sur une étoile,

Où mes sillages m'accompagnent,

Dans ces ports dont je garde

A jamais les regrets,

De ces lointains rivages,

couleurs de gratte-ciels

Que je connais déjà.

 

J'aurai le coeur

Chargé de lunes et de soleils,

Sur mes haubans de solitude...

 

_ Matelots, fermez vos hublots,

Et ne regardez pas la mer!

 

Sous l'ouragan des souvenirs

Qu'importe, j'ai vécu

Dans le roulis des vagues,

Ton amour

Au fond de mon coeur,

De ma vie,

Et de toute mon âme ...

 

 

                                               Joseph AMOROS

                                                  17 AVRIL 2016      

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 13:18

 

 

Avant que d’oublier

Le ciel qui m’a vu naitre,

Ma terre bien-aimée,

 

Ne pleure pas pour moi

Dans ce lointain village

Qu’ont déserté mes pas….

 

Cette marche incessante,

A retrouver les noms

Des quartiers et des rues

De tous mes hiers  en allés

Que je ne connais plus…

 

Chaque instant m’est précieux

Alors qu’un arc-en-ciel

S’accroche à mes nuages

Et mille symphonies

Résonnent dans mon cœur…

 

Les heures vécues d’un exil

Que je n’ai jamais oubliées

Ont quitté l’arène

d’un temps habillé de soleil

Et gorgé de lumières….

 

Les mots se glissent dans l’oubli

Comme une marée basse

S’envolent aussi les promesses

Mais les miennes je les tiendrai

Ne serait-ce que dans mes rêves…

 

Je reviendrai dans mon pays !

 

Dans la rue proche où je vivais,

J’entends des voix d’enfants,

Qui gesticulent et qui crient

Et dans lesquels je me revois…

 

Arrose-moi de pluie

Terre de mon enfance

Jusqu’à la fin du jour !

 

Et qu’au ciel de mes nuits

S’émiettent les étoiles

Que je pourrais pêcher

Sur les quais de ce port

Que j’avais tant aimé

Demain viendra le jour,

Et tout sera clarté

Les vagues danseront

Sur des musiques lentes

Éternelles et sublimes,

Levant mes yeux au ciel

Pour que mes songes se prolongent. ..

 

Quelques nuages fuient

Vers les îles Habibas

Que connaissait mon père

Lorsqu’il était pêcheur

Et les odeurs du large

Rajeunissent mon cœur

Où d’autres souvenirs

S’égrènent à l’infini

Dans l’océan de ma mémoire…

 

 

Mon cœur est comme un vieux navire

Qui tangue et roule,

Bâbord, tribord,

Mais à Dieu vat,

Et tient le coup !

Comme du temps où je chantais

Aux vents fous de mes passerelles !

 

Ne pleure pas pour moi,

Mon village bien-aimé,

Car dans les murs de notre maison

Boulevard de l’Ouest,

Coulent mes larmes de jeunesse,

De tristesses et de joies

Que je quitte à regrets

Après cette émouvante errance

Qui a touché mon âme…

 

Dans ce rêve vécu,

Où j’ai pu retrouver

Mon temps d’aimer perdu !

 

 

                                    Joseph AMOROS

                               15 juillet 2015

                                                 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 09:52
Le parfum d'une fleur

 

De l'aube au crépuscule,

Je cherche toujours dans le temps

Le parfum d'une fleur

Que l'on dit de rocaille,

Que je n'ai plus jamais

retrouvé dans mes mains,

Je le cherche toujours

Parce-qu'il te plaisait

Et que je l'aimais bien...

Je le sentais encore

Dans les secrets fleuris

De tous nos souvenirs

Qui chantent dans le vent

Nos rêves de jeunesse...

J'aimais ton regard ébloui

Lorsque je te parlais d'amour

Aux cadrans de nos heures tranquilles,

Et ce parfum me suit

Chaque instant de ma vie...

Tu étais mon amour,

Le soleil

de mes joies,

Le ciel de mes tendresses,

Le miroir de mes yeux

Tu étais, tu seras,

Toutes les couleurs de la mer

Et mes escales oubliées,

Les rives de mes nuits

Et de mes matins clairs,

Celles de mes tristesses

Depuis ta longue absence ...

Aujourd'hui tous les jours

J'ai faim de tes baisers,

Soif de ta présence,

Des échos de ta voix

Qui parlent à mon âme...

D'inoubliables fêtes

Vivent dans ma mémoire,

Quand nous allions danser,

Et que s'étoilait d'or

La trompette de Barelli

Dans son admirable "Stardust"

Que nous avions tant aimé...

je reviendrai demain

La sentir cette fleur

Que l'on dit de rocaille

Pour t'ouvrir toutes grandes

Les portes de mon coeur... !

 

 

                                                            Joseph AMOROS

                                                      17 juin 2015

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 17:59

 

Mon coeur a perdu sa mâture,

Mon âme sa rose des vents

Les yeux fermés sur l'aventure,

Le cap plein Sud sur le couchant

 

Couleur de sang est l'horizon,

Les dauphins dansent dans l'étrave.

On crie sur le gaillard d'avant,

"Droit devant, évitez l'épave !"

 

"Où suis-je? Qui m'a réveillé?

Laissez- moi rêver !"

 

Les larmes du soleil

Coulent après l'orage

Sur la plage où j'entends

Les spasmes de la mer...

 

Je resterai encor

Jusqu'à la nuit tombée

Pour entendre ton coeur

Battre contre le mien

Dans l'infini du ciel

Piqué de mille étoiles

 

Dans les soupirs de ma mémoire

Toutes les musiques du monde

Se rapprochent de moi...

 

Sublimes symphonies

Que tous ces violons

Dans mes larmes de joie

Abreuvées d'espérances ...

 

Des roses s'effeuillent au vent

Jusqu'aux abysses de la nuit...

Et quand viendra le jour,

Où j'entendrai ta voix,

 

Que mes rêves demeurent

dans le fond de ton âme ...

 

                                        Joseph AMOROS    

                                      21 mai 2015         

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 17:11

 

Hier,

Dans une rue baignée de néons

Aux lanternes magiques,

Je regardais tes yeux

Aux profondeurs de ciel

Où le vert et le bleu

Parfois se confondaient...

 

Et depuis je n'ai vu que toi...

 

En partageant toutes les heures

Que nous avons vécues,

Sous d'autres cieux,

D'autres nuages

Où notre souvenir repose...

 

On croyait au bonheur

Plus que toute autre chose,

Aux promesses futures,

Aux rêves assouvis,

Sans craindre nos demains,

Demandant à la nuit

D'autres aubes nouvelles...

 

Aujourd'hui,

Que tes paupières closes,

S'enivrent de lumière,

D'un passé dans le vent

A rechercher les traces

des ombres de nos ans,

Du ciel de nos rivages

Des baisers dérobés

Au clair de notre amour.

 

Demain,

Je te verrai toujours

Dans les bleus de la lune,

Dans les bras du soleil

Aux mille espérances,

Et je t'écrirai des poèmes

Aux jardins de ma mémoire,

 

Loin, très loin,

 

Dans l'étrange univers

De la fuite du temps...

 

                                     

                                                 Joseph AMOROS

                                          13 mai 2015

 

 

 

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 14:25

 

 

 

C'est au clair de ton âme

Que j'écris mes poèmes

Et si mon coeur bat aujourd'hui

Au rythme de la vague,

A l'infini d'un flot

Qui m'était familier,

 

C'est que je pense à toi ...

 

Si cette fois mon ciel

Ne chante plus pour moi

De sonate à la lune,

Et Chopin pleure encor

Sur son clavier d'amour

"Le chant sublime de la douleur"

 

C'est que mon rêve recommence

Dans la couleur d'un crépuscule

Sur une plage de sable fin,

Et que les notes de musique

Pareilles à une source pure

Sortent des méandres du temps...

 

Les chemins de l'amour

Ne s'arrêtent jamais,

 

Même si dans la tristesse infinie

De ces quais sur lesquels

Tombe la pluie,

Ils se perdent dans le vent ...

 

Sous l'ombre et la lumière,

Le silence et le bruit,

Dans le clair de toi,

Je côtoierai ton âme

Et l'océan aussi ...

 

                           Joseph AMOROS

                                    26 mars 2015               

 

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur