Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 16:28

 

 

 

 

 

Qu'on retienne le soleil

qui se lève sans moi

et qu'il parte dans ces ailleurs

qu'on appelle futurs,

sans oublier sa solitude...

 

La liberté se perd,

elle divise l'espace

et si le ciel est gris

comme l'est ma mémoire,

« Par les haubans de mon navire! »

Que la lumière du soleil

dénoue ses rayons dans le ciel...

 

Je te tendrai la main

quand un jardin au ciel ressemblera au nôtre,

A celui de mon père,

que je porte en mon cœur...

 

Mes inquiétudes d'espérances

étaient toujours dans mes pensées...

 

Je peux encore courir

sur tous les quais du monde

où pas un seul navire s'arrêterait pour moi...

 

J'ai cherché le novice

dans le haut des mâtures

mais aussi les coursives,

les cales, la dunette,

château, guindeaux et feu de mât...

Rien !

 

J'avais rêvé, je le savais...

 

 

Chaque soupir s'arrache à mon supplice

L'extase à sa raison,

les larmes de ta joie à l'ombre des défis,

et toutes les couleurs quand se lève l'aurore...

 

Pense à la Terre, pense à la Mer,

l'invisible qui ne chante plus,

toute cette beauté que je vois

qui vient du réel, des images,

des espaces infinis qui s'ouvrent à tes yeux...

 

Dans le brasier des souvenirs,

prolonge ton enfance,

celle que tu as vécue...

 

Roses des sables, pierre de lune !

 

Ton cœur a trop battu

pour le plaisir des nuits et celles de tes jours.

 

Le vent te parle, que dit-il ?

 

« Qu'un matin bleu va se lever ! »

 

                     Joseph Amoros

                         19.02.2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros
commenter cet article

commentaires

Chantal 23/02/2017 10:53

Une musique qui correspond tout à fait à la rêverie du poème, une fois de plus, très nostalgique.
C'est très beau d'entendre et de lire à la fois vos vers qui nous entraînent vers des ailleurs que nous ne connaissons pas et qui donnent envie d'être découvert même dans notre imaginaire.
A bientôt de vous lire à nouveau. Amitiés.

Paloma 21/02/2017 15:32

Bonjour Joseph,
Il faut croire au matin bleu... C'est ce qu'il y a de mieux !
Bisous

Ghislaine 19/02/2017 17:28

J'aime ce matin bleu au lever du soleil, les espaces infinis dans le souffle du vent ! Toujours très beaux ces décors de rêve où ta poésie chante la chanson de ton âme ! Merci Papa!

Chantal 23/02/2017 10:55

Ghislaine, je viens de laisser un commentaire sur ce poème mais ne sais s'il a bien été publié car je ne le vois pas ! Bonne journée à toi. Chantal

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur