Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 14:33

 

 

 

 

Nous venons de quitter Hambourg,

l'Elbe est glacé, le soir se lève...

En passerelle c'est la relève

et à la barre l'on m'attend...

 

Dans la Mer du Nord, il fait froid,

J'ai hâte d'escaler à Anvers,

solitaire et craintif, je marche sur le pont...

La mer habite ma mémoire,

elle connaît tous mes tourments.

Mais quand je la quitte,

elle me suit à la trace, je vous le dis...

 

Dans les vagues, les houles et mes promesses d'éternité...

Intime est mon angoisse lorsque mon cœur soupire,

images passionnées que celle de la mer,

rêves, fantasmes, nostalgies, dépouillés d'illusions...

 

J'entends les grondements des flots,

les vagues qui balaient les coursives,

et la passerelle dans le vent

cinglant le visage de tous les matelots...

 

De pâles réverbères clignotent sous la pluie...

J'étais sourd au point de ne plus entendre la mer,

et une sortie dans ce port,

même sans mes copains de bord,

me ferait grand plaisir.

 

Pas de problème pour ces copains là,

ils passent leur temps dans les bars

et sont très connus dans la ville,

saouls à pleurer comme barriques,

à faire valser toutes les étoiles...

 

Intime est mon angoisse lorsque mon cœur soupire

La barre à bâbord !

La barre à tribord !

L'équipe s'accroche au bastingage,

un véritable cauchemar...

 

Et le vent froid souffle en rafales,

d'intensité et d'émotions...

 

La brume se lève et cette mer t'appelle,

jamais elle ne s'arrêtera.

Elle t'appartient, elle te fascine,

jusqu'au fond de ton âme...

 

Les mots couleur du temps se perdent dans la mer,

et les siècles passés se jouent des océans...

 

Il fera jour demain.

Quand Anvers se réveille,

dans les lueurs de l'aube

des poussières d'étoiles tombent sur les quais du port,

loin dans l'espace et dans le temps,

qui baigne tout au fond de mon cœur...

 

Le port d'Anvers sur l'Escaut m'a toujours fasciné:

Au fronton des palais aux splendides monuments

qu'habitaient les seigneurs,

et les riches armateurs...

 

Sur le rivage de tous mes souvenirs,

j'ai souvent senti dans ce port des parfums de lavande.

 

Je reviendrai toujours au port inoublié,

drapé d'un caban usagé, lavé de pluie,

"mais encore bon",

grommelait le Bosco...

 

 

 

                                                Joseph AMOROS

                                                14 novembre 2016

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros
commenter cet article

commentaires

Nadine 20/11/2016 06:27

Coucou mon oncle ... et ses assistantes personnelles :)
Je découvre grâce à tes poèmes quelques villes que je viens de positionner sur une mappemonde. Je découvre la mer du Nord et le chemin que tu as fait pour rejoindre Anvers depuis Hambourg. J'adore ! Entre toi et mes voyages, je vais devenir championne du monde en géographie :) Gros gros bisous

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur