Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 16:16

 

 

 

Mon dernier rivage

 

Terre, ma terre bien-aimée,

Dis-moi, qu'as-tu fait du soleil,

Des frissons que je t'ai laissés

Dans mon amour de déraison ?

 

Ma terre, aujourd'hui étrangère à mes yeux,

Mais pas à mon âme,

Et qui ressemble à ma douleur...

 

Laisse- moi embrasser ton ciel

Et la terre où mes coeurs reposent,

Isolés aux pieds des cyprès

Où des oiseaux chantent encore...

 

Je garderai les yeux fermés,

Et je prendrai la route à pieds

Pour m'arrêter à la fontaine

Qui coule et n'a jamais vieilli...

 

Profond miroir de mon enfance !

Près de mon oncle porteur d'eau...

Toutes ces rues inoubliées

Silencieuses et immortelles

Qui portent la trace de mes pas...

 

Tous ces pins qui n'ont pas changé

Sur la colline du Santon

Où mon père s'en allait chercher

L'arbre de Noël chaque année...

 

Et cette école des garçons

Qu'il me semble encore retrouver,

Oui, mais aussi celles des filles

Sur lesquelles nous jetions des pierres,

Qui me valurent un bonnet d'âne,

Sous la cloche où l'on m'a coiffé,

A l'heure de la récréation !

 

La nuit tombait, j'avais rêvé

Dans mon sommeil léger d'extase

Sous un ciel ouvert à l'aurore,

De silence, d'espérance et de vie :

 

Celui de mon dernier rivage...

 

 

 

Joseph Amoros

25.09.2016

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans PATRIE
commenter cet article

commentaires

Claire 28/09/2016 20:59

Magnifiques tes nouveaux poèmes ! Je te félicite encore une fois, je dirai même mieux " bravo mon pépé chéri !" Excuse moi pour le retard j'ai beaucoup de travail cette semaine, mais je viens déjeuner avec toi ce vendredi, je serai seule et je te prépare un bon petit plat pour le déjeuner. Je t'embrasse très fort !

Patricia 25/09/2016 18:48

Ton poème est un nouveau trésor où la musique semble être son écrin. Je souhaite que nous conservions également les souvenirs de notre enfance avec autant de magie. Bravo Papa chéri, je t'aime

Nadine 25/09/2016 18:06

Que de beaux souvenirs et quelle belle musique pour les accompagner. J'aime cette terre que je n'ai pas connue, celle de ton enfance que tu décris si bien, et je souris mon oncle en t'imaginant coiffé de ton bonnet d'âne, penaud au coin de cette cour de récréation. Il pleut sur Lyon cet après-midi mais tu mets du soleil dans mon coeur. Je t'embrasse fort. Your niece just back from New-York !

Nicole 25/09/2016 17:47

Tous ces souvenirs que tu nous offres font vibrer mon coeur papa. Mes larmes ont encore coulées à la lecture de ces lignes. Même si je n'ai pas connu ce pays où je suis née, étant trop petite pour cela, j'aime t'entendre le décrire, tes évocations m'emmènent encore une fois sur le chemin de l'imaginaire où toi seul peux m'entraîner. La terre où tes coeurs reposent, je sais de quels coeurs tu nous parlent, je ne les oublie pas, ils restent en toi, ils sont en nous pour toujours et nous protègent. Merci mon papounet.

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur