Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2016 1 16 /05 /mai /2016 12:18

 

 

Résultat de recherche d'images pour "CAPRI ROCHER DES SIRENES"

 

Le coeur à l'ancre de la mer

Du temps béni de mon enfance,

Dans l'ombre sombre et le silence

de mes nuits chères à mon sommeil...

 

Je rêvais que j'étais marin !

Je n'oublierai jamais ce temps ...

 

Aujourd'hui...

 

Je m'abreuve de ces souvenirs

L'étreinte intime de mes joies

Et de mon être,

Jusqu'aux abysses de mon âme.

L'écume blanche des rivages

Me semble devenue étrangère

Et son parfum également

Mais j'adorerais aller plus loin

Dans l'Atlantique et dans l'Indien !

 

Oh !  Solitude de la nuit,

Jeter l'ancre et accoster

Dans tous les ports de la planète;

Cette mer que j'ai tant aimée

Et qui depuis millions d'années

Chante, danse éternellement

Aux quatre vents de l'Univers

Sur ses horizons infinis...

Houleuse, calme et agitée,

Parfois cruelle, capricieuse,

Mais je l'ai tellement connue

Sur mon premier navire,

Embarqué à l'âge de seize ans

Que je pense toujours à elle,

Ma fascination, mes peurs,

Mon courage dans les tempêtes...

 

Les rêves de mes nuits

Sont souvent pleins de proues,

D'escales et de ponts,

De mâts, d'amarres et de haubans...

 

Les quais des ports que je connais

Me restent toujours familiers

Portent les traces de mes pas,

De mes sorties, de mes bohèmes,

d'ivresses intimes de mes joies...

 

Un seul regret

Croix de feu, croix de fer,

Sur ce premier navire,

Le Tanker Ship "Eagle"

De la War Shipping  Administration

Pendant la guerre en 45...

 

J'ai cru entendre des appels

Angoissés de sirènes

Sur le gaillard d'avant,

(Et je crois que j'étais le seul)

Sans en parler au capitaine...

 

Quant à ce trésor dans mes mains

Trouvé en me promenant

Sur une plage de Capri,

D'or, de rubis et topaze,

Qui semblait tombé d'un nuage,

Comme un mirage s'est envolé

Tout près du Rocher des Sirènes ... !

 

Et quand je ralliai le bord

Et racontai toute mon histoire

Au réfectoire cejour-là,

Je fus la risée de tout l'équipage !

Et toute la ville de Naples le sut...

 

Mais je préfère ne plus en parler !

 

 

                                                  Joseph AMOROS

                                                  Lyon 16 mai 2016

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros
commenter cet article

commentaires

Claire 17/05/2016 22:15

Quelle histoire ! Moi je te crois mon pépé ! Encore un joli poème. Je t'embrasse fort.

Paloma 16/05/2016 21:49

Bonsoir Joseph,
Etrange histoire... Ils nous arrivent des choses bizarres parfois qu'on feraient mieux de garder pour soi.
Encore un beau poème pleins de souvenirs !
Bisous et bonne soirée

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur