Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 17:34
Pirates des sept mers ...

 

 

Je n'ai jamais été pirate,

ni Pitaine sur le "Royannais "

Sans drapeau noir frappé d'un crâne

Ni tibias à ses côtés...

 

Mille sabords ! Et surtout pas

D'un grand pirate des Sept Mers,

D'île au Trésor ! A la bonne heure !

J'en ai jamais vu la couleur

Jusques aux quatre points cardinaux...

 

Le ciel s'embrase à l'horizon

Sur des nuages vagabonds,

Mes yeux s'enfoncent dans la nuit

Et toutes les étoiles brillent

Avant ce jour qui ne vient pas...

 

La mer est vaste comme le Monde,

La Terre, les Déserts, l'Univers,

Aussi grands que sont les amours...

Pas de paradis sur la terre,

Et certains frôlent les enfers.

J'implore les cieux et les dieux,

Ne jamais y mettre les pieds...

 

Quant aux bouteilles à la mer

Je n'en avais jeté que douze

Avec messages et adresses

Sans aucune réponse en retour

Et pour cause !

 

J'avais quitté mon beau pays

Avec ses années heureuses

Sans qu'un poisson se soit pressé

D'avaler une de ces bouteilles

Vides de coca et de messages,

Jeté la nuit par-dessus bord...

 

Une baleine, un requin?

Mystère...

 

Et c'est parce-que je suis tombé

dans une fosse de purin

A la base de Kouribga ( Maroc)

Pendant mon service militaire

En 1949

Pour rapporter à mes amis

Des cigarettes américaines

Dont pas un n'avait profité !

 

Je prenais quatre douches

Tous les jours,

En me prédisant "Bonne chance!"

Qui d'ailleurs ne s'est jamais manifestée

Sur ce bateau...

 

Si mois d'aventure en Méditerranée,

Les cales pleines de cigarettes embarquées

A Tanger sous les regards

bienveillants des douaniers...

 

Tanger, Huelva, Marseille, La Valette,

Ancona, Civitta Vecchia, Gênes,

Gibraltar ( en rade) un mois)

Et retour à Tanger...

 

Où mon ami et moi quittions le bord clandestinement

Le capitaine nous ayant abandonnés

sans avoir réglé nos salaires

de six mois.

Après notre visite au Consul de France

A Tanger 

Pour être rapatriés sur Oran.

A l'avenir, j'éviterai de mettre mes pieds

Dans le purin !

 

Aujourd'hui,

Mon coeur est source de vie,

Le soleil valse dans mes yeux,

Et l'océan de ma jeunesse,

Oublie les couleurs de l'aurore

Qui s'ouvrent aux lucarnes du Temps...

Dans le creux de ma nuit de rêves

S'effacent toutes mes tristesses,

Alors qu'un seul rayon de lune

Enchante mon regard...

Un infini bonheur

S'empare de ma plume

Qui part à l'aventure

Au gré de tous les vents...

 

Des poèmes d'azur

Sommeillent dans ma tête

Mais si, de grâce, dans un sourire

Vous tombiez sur un drapeau noir,

Frappé d'un crâne et deux tibias,

Je saluerai la brise

Que cet azur m'inspire,

Et qui me servira...

 

                         Joseph AMOROS

                       27 avril 2016 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans HUMOUR
commenter cet article

commentaires

Paloma 02/05/2016 21:44

Bonsoir Joseph
Quelle vie bien remplie !
Je voyage à chacun de vos poèmes et j'en vois même les images !
Bisous et bonne soirée

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur