Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 17:54

Eh ! Non, c'est le Bosco ...

Le ciel était d'azur,

Le soleil radieux

Et l'heure de rentrer à bord

Après une nuit sans sommeil,

A chanter,danser, s'amuser

Sans compter l'infini du temps

Où nous marchions sur des nuages...

 

Nous n'étions pas trop loin du quai

Où notre navire amarré

Semblait paré pour la manoeuvre ...

Nous avions oublié

Que nous devions appareiller

D'Alger pour Oran et Bayonne,

Mais la plupart des matelots

Sauf nous,

Devaient roupiller dans leur poste

Et ronfler comme moteurs de remorqueurs ...

 

Comment passer inaperçus ?

Que notre Bosco nous pardonne,

Il a été jeune avant nous !

 

Mais le voilà, là-bas

Au pied de la coupée ...

 

"Que le Ciel nous assiste

Et le courroux moins dur !"

 

On s'est enfermé dans nos postes,

Changé nos fringues et nos bonnets,

Comme si nous étions tout prêts

Pour aller sur le pont ...

 

" Un ange est arrivé?"

 

Eh ! Non c'est le Bosco !

Qui ne chuchote pas encore

Mais dans les cris qu'il a poussés

Tout l'équipage a paniqué !

De même que tous ceux dans le port

Dont les navires étaient à quai ...

 

Mais il ne fredonnait jamais

Il minaudait avec ses cris

Notre Saint Bosco de Croisière ...

 

"Vous voulez un café bien chaud, les enfants?

Avec de la confiture et des croissants?

Ou un coup de pied au derrière ?!

 

Ce n'est pas pour ne pas le prendre,

Nous connaissions sa réputation,

Et son talent de footballeur !

Notre réveil était amer...

 

"Avalez votre café,

Et tout le monde sur le pont,

Aux amarres ! 

Et ne me faites plus ce coup 

Dans les escales à venir !

On appareille avant ce soir

Pour Oran et Bayonne !"

 

C'était une nuit de cristal, 

Et les lumières d'Alger la blanche

Féériques !

 

Le quart sur la passerelle,

Tranquilles ?

Non ! Le Bosco qu'on surnommait le Renard

Etait là, près du lieutenant,

Nos deux compagnons de la veille,

Tribord, Babord de la passerelle,

Et moi à la barre .

En conciliabule avec le commandant

Cette fois, notre Bosco,

D'un air plaintif :

 

"Les pauvres, ils n'ont pas dormi 

De toute la nuit dernière,

Ils resteront à bord à Oran et à Bayonne !"

 

Un tableau suspendu 

Au pied de la coupée :

 

" Pas de filles à bord,

Ni à terre !

Equipage consigné

Pour maladies contagieuses ."

 

                                                         Joseph AMOROS 

 

 

Avertissement de l'auteur:

Afin d'éviter des "retours de bâtons" aux matelots mariés à cette époque- là, en 1951, et pour qui les bordées étaient chaudes et arrosées, le nom du navire est gardé secret !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans VIE A BORD
commenter cet article

commentaires

Claire 20/10/2015 08:53

Encore un joli poème ! Vous avez dû bien en profiter quand même. J'adore l'avertissement de l'auteur à la fin ! Bravo. Gros bisous mon Pépé adoré.

Paloma 18/10/2015 15:24

Bonjour Joseph
Il ne rigolait pas ce bosco...
Voilà encore une belle histoire de ta vie de marin.
Bisous et bon dilanche

Nicole 16/10/2015 18:00

Comme j'aime le bruit des vagues ! Je l'imagine bien ce Bosco, un peu bourru, les bras croisés ou sur les hanches à vous attendre en bouillonnant intérieurement et à faire les cent pas sur le pont. C'était sans doute de son devoir de faire en sorte que vous restiez frais et dispos le lendemain pour les manoeuvres, on ne peut pas lui en vouloir ! Que de mésaventures !

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur