Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 13:20
Escale à Hambourg

Dans les silences de la nuit

Déferlent d'infinies images,

D'instants magiques et de joies

Qui voguent dans mes souvenirs,

Et le miroir du temps qui passe,

Sur les vertiges bleus de mes sillages blancs,

Des crépuscules obscurs et aubes fugitives

Sous mes carrosses d'or

Au fond du firmament...

Anvers cette nuit-là était pleine de lumières aux quais de plus de cent navires venus des quatre coins du monde ...

Mon " S/S Cap Hadid " devait revenir de Rouen, que je connaissais bien après plusieurs escales, et que nous quittions pour Dunkerque et Hambourg ...

L'Elbe était gelé, et c'est dans un froid de banquise, ce jour de Noël 1949, que notre étrave fendait la glace, pour atteindre notre quai où de nostalgiques lendemains viendraient peut-être me surprendre : j'avais rêvé de mots que le givre allait emporter, avec mon tout dernier poème, aux candeurs de Noël ...

Hambourg avait beaucoup souffert de la guerre et les ruines étaient nombreuses ...

Dans les rues chargées de neige abondante, les passants glissaient tête baissée dans la vague lueur des ruelles désertes...

Seul ce petit garçon de sept ans qui ouvrait de grands yeux devant une vitrine de jouets étalés, m'avait vivement ému ; son image restera longtemps gravée dans mon coeur...

Je ne lui avais donné que quelques marks qu'il ne voulait pas prendre, mais que je cachai dans sa petite casquette.

Je le vis s'éloigner, sourire aux lèvres, non loin de sa maman...

Hambourg me paraissait encore triste dans ce Saint Paoli où je n'avais jamais mis les pieds ...

J'errai pendant une heure, seul, puis regagnai mon navire mais ne pus fermer l'oeil de la nuit !

Au matin, nous devions changer de quai, et mon chat préféré n'était pas rentré ! J'en avais quatre que j'hébergeais, rammassés dans divers ports, et qui me suivaient quand je rentrais à bord...

Mais le Pacha n'en savait rien !

Manoeuvres, remorquage et aussières larguées...

Mon chat courait sur le quai ; un matelot du remorqueur le prit dans ses bras pour me le tendre...

Alors que je montai sur la passerelle à la barre et je vis le Pacha qui m'attendait ...

_ AMOROS !!! Que ce soit la dernière fois que vous embarquez un chat ou un chien à bord ! Compris? On en reparlera à Dunerque !

Joseph AMOROS

Hambourg 1949

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros
commenter cet article

commentaires

Claire 30/08/2015 07:19

C'est sûr comme dit si bien maman une tres belle histoire vécue en plus avec des petits animaux. Bravo et gros bisous à mon Pépé et à toute la famille

Nicole 26/08/2015 18:27

Comme je suis heureuse de lire ces histoires vécues que tu nous racontais déjà lorsque nous étions petites. Nous avons de la chance d'avoir écouté la version contée et celle-ci qui nous explique plus en détail le déroulé des événements. De plus, tu sais bien que lorsqu'il y a des animaux dans tes nouvelles, tu fais une heureuse ! Merci papa.

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur