Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 13:18

 

 

Avant que d’oublier

Le ciel qui m’a vu naitre,

Ma terre bien-aimée,

 

Ne pleure pas pour moi

Dans ce lointain village

Qu’ont déserté mes pas….

 

Cette marche incessante,

A retrouver les noms

Des quartiers et des rues

De tous mes hiers  en allés

Que je ne connais plus…

 

Chaque instant m’est précieux

Alors qu’un arc-en-ciel

S’accroche à mes nuages

Et mille symphonies

Résonnent dans mon cœur…

 

Les heures vécues d’un exil

Que je n’ai jamais oubliées

Ont quitté l’arène

d’un temps habillé de soleil

Et gorgé de lumières….

 

Les mots se glissent dans l’oubli

Comme une marée basse

S’envolent aussi les promesses

Mais les miennes je les tiendrai

Ne serait-ce que dans mes rêves…

 

Je reviendrai dans mon pays !

 

Dans la rue proche où je vivais,

J’entends des voix d’enfants,

Qui gesticulent et qui crient

Et dans lesquels je me revois…

 

Arrose-moi de pluie

Terre de mon enfance

Jusqu’à la fin du jour !

 

Et qu’au ciel de mes nuits

S’émiettent les étoiles

Que je pourrais pêcher

Sur les quais de ce port

Que j’avais tant aimé

Demain viendra le jour,

Et tout sera clarté

Les vagues danseront

Sur des musiques lentes

Éternelles et sublimes,

Levant mes yeux au ciel

Pour que mes songes se prolongent. ..

 

Quelques nuages fuient

Vers les îles Habibas

Que connaissait mon père

Lorsqu’il était pêcheur

Et les odeurs du large

Rajeunissent mon cœur

Où d’autres souvenirs

S’égrènent à l’infini

Dans l’océan de ma mémoire…

 

 

Mon cœur est comme un vieux navire

Qui tangue et roule,

Bâbord, tribord,

Mais à Dieu vat,

Et tient le coup !

Comme du temps où je chantais

Aux vents fous de mes passerelles !

 

Ne pleure pas pour moi,

Mon village bien-aimé,

Car dans les murs de notre maison

Boulevard de l’Ouest,

Coulent mes larmes de jeunesse,

De tristesses et de joies

Que je quitte à regrets

Après cette émouvante errance

Qui a touché mon âme…

 

Dans ce rêve vécu,

Où j’ai pu retrouver

Mon temps d’aimer perdu !

 

 

                                    Joseph AMOROS

                               15 juillet 2015

                                                 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans AMOUR
commenter cet article

commentaires

Nadine 19/07/2015 23:10

Tu as raison Claire, l'inspiration de mon Oncle ne prend pas de congés et tant mieux car elle nous permet de parcourir les chemins de son enfance, que nous n'avons pas connus, mais que nous avons l'impression d'emprunter grâce à tout ce qu'il nous raconte. Merci mon Oncle chéri pour toutes ces belles choses que tu nous offres

Nicole 18/07/2015 13:48

Que de belles évocations ! j'ai l'impression chaque fois d'être projeté dans le temps et de faire partie intégrante de la toile que tu peins. Mille mercis Papa chéri.

Claire 16/07/2015 06:30

Très beau, j'aime beaucoup ce dernier poème. Mais tous tes poèmes sont plus beaux les uns que les autres ! Je les relirai avec plaisir avec les musiques qui accompagneront. J'imagine que tata a beaucoup de travail a rattraper depuis son retour ! L'inspiration de Pépé ne prends pas de vacances et c'est tant mieux pour nous !! Gros bisous à tous

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur