Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 19:42
Des souvenirs magiques

Lettre de Claire ma petite fille, depuis les Philippines...

 

Des souvenirs magiques

 

Ce matin, avant d’ouvrir les yeux j’ai rêvé…

De quand j’étais petite fille, chez mon Pépé et ma Mamie

La bonne odeur du café au lait, des tartines de pain grillé

Du pain frais de chez Favre, le gâteau au yaourt, le pain perdu    

La Mouna, la tarte aux pommes, la musique dans la cuisine...

 

Et quelle cuisine ! La meilleure !

Les odeurs des bons petits plats de Mamie dès l’ascenseur

La frita, le couscous, la tortilla,

Mon plat préféré la Paëlla ! « Chaque grain vaut de l’or »

La longanisse, les moules marinières, les œufs mimosas,

Les piments grillés, la Daube, le veau aux olives,

La bonne soupe du père Noël,

Les spaghettis boulettes, "des pâtes... des pâtes...oui mais des Panzani !"

La salade de fruit "jolie jolie jolie"

Le flan au chocolat pour Patrick "parce qu'il ne boit pas de café !"

Tous ces repas du dimanche autour de cette table en famille

Et « mangez, mangez, qui en veut encore ? »

Nous jouions les assistants en cuisine, le préposé à la persillade : Pépé,

Humm comme c’était bon ! « Je dirais même mieux ! C’est très bon ! »

Alors « un ban pour la Cuisinière, un, deux, trois !!!!!

Et un ban pour le mari de la cuisinière ! Et un pour Pépé ! Ah tic ah tic ah tic ! Aïe Aïe Aïe !! »

 

Après le repas un bon café, tout en feuilletant le catalogue de la redoute et les magazines de cuisine

« J’espère que vous avez bien mangé ? Vous ne partez pas le ventre vide ? » Ah non !

Sans oublier le tupperware en partant pour chacun, rempli de bonnes choses, mais "qui a oublié de ramener mes tupperwares ?"

On se dit au revoir à l'entrée, puis au balcon de la chambre et aussi au balcon du salon en faisant des grands signes "attention au courant d'air ! Mettez vos manteaux et vos "pantoules", vous allez prendre froid !"

 

Je rêve aussi de ces merveilleux noëls,

Préparés avec amour,  les entrées soignées, les toasts, le foie gras,

Le saumon, les gambas, le chapon, les champignons et petits marrons,

Les beaux couverts et verres de sortie « attention avec les verres à pied ! »

Et toutes ces douceurs, les mendiants, dattes et pruneaux avec de la pâte d’amande, 

Les papillotes et l’odeur des clémentines,

La décoration, tous les cadeaux sous le beau sapin, la crèche,

Cette attente dans le petit salon après un bon repas,

Où nous préparions tous un petit spectacle, une chanson, une danse, une récitation,

Louis Mariano chantait petit papa noël

Et quelqu’un frappe à la porte, le voilà enfin, dans son beau costume,

Notre cher père noël avec son drôle d’accent parfois russe, parfois autre…

 

Tant de beaux souvenirs, comme si c’était hier,

Cet appartement de la Duchère, la Gravière,

La boîte à musique qui joue à l’entrée pour nous accueillir,

Toutes ses photos de famille, les éclats de rires,

La table toujours pleine de bonnes choses

Le balcon avec sa jolie vue sur Lyon et Fourvière,

La danse des parasols l’été sur le balcon,

Les fleurs et le petit potager

Le parc plus bas avec le petit château,

Glenn Miller, la Belle de Cadix, Louis Mariano, « Mexico, Mexiiiiiicoooooo »,

Les chansons de Pépé dans la Citroën blanche,

Sa poésie, tous ses prix médailles et trophées, son merveilleux blog lu à travers le monde entier,

Qui nous emporte, nous émeut, nous fait voyager et rêver,

Son bureau, ses bateaux, le nounours et la chambre bleue, la chambre rose,

Les petits trésors de la table de chevet, ses bijoux, des pastilles Valda, un hippocampe. 

Derrière un miroir un petit dressing  ou se cache mille choses bien rangées

Les photos avec le kodak développées en plusieurs exemplaires pour les enfants et petits enfants

La fierté d’être grands-parents de sept petits-enfants !

Mamie qui appelle « Joooseeph », pépé qui répond, « oui ma tourterelle des mers du sud infectées de requins »…

Nos petits surnoms  « mon petit lapin, petit rat de l’opéra, c’est pépé qui est là, que personne ne sorte ! Un mot de plus et je m’en vais ! Ze vais de ce pas écrire une lettre au père noël »

Les beaux bouquets de fleurs, les jolies cartes d’anniversaire.

L’eau de Cologne, la laine, le Damart, la Laque Elnett,

Le rouge à lèvre de mamie, son parfum, son élégance, 

Sa voix du matin, son sourire, ses caresses dans le dos,

Ses appels téléphoniques sur le portable «Bonjour c’est mamie, tu es où ? »

La croisière, les voyages avec Carrefour,

Les bigoudis, la coiffeuse, les traces sur les lunettes,

Les supertitions, le sel au dessus de l'épaule et "mets ta culotte à l'envers"

La collection de petites poupées, les souvenirs de voyage,

Les encyclopédies, le livre des rêves, le missel, tous ces contes,

« Il était une fois des pirates et des princesses, des marins et des extraterrestres, Yordi… »

Ce loup qui a fait si peur à Préscilia petite,

Et figurez-vous que pépé était « blond aux yeux bleus avant de connaître Mamie ! »

 

L’histoire de la famille aussi, les racines, la guerre d’Algérie,

L’Espagne, l’Andalousie, Murcia, le flamenco,

L’ancêtre « Robin des bois » espagnol,

Sidi Bel Abbès, Mers El Kébir, Alger, les pieds-noirs espagnols,

(sauf Patricia qui est née à Saint-Etienne !)

Le jardin d’enfance de Pépé, ses parents, ses sœurs,

Son chat, les saucisses et toutes ses farces,

Sa vie en mer à parcourir le monde, toutes ses escales inoubliables, ses aventures,

Ses copains, toute sa vie et son amour pour Mamie racontés merveilleusement

Dans tous ses poèmes, cette passion et ce don pour l’écriture

 

Et le don de Mamie aussi c’était la couture,

Toutes ses heures passées à coudre les robes de haute couture, de mariée, de princesse,

Les ourlets, la boîte à boutons, la machine à coudre, les pinces et épingles au coin de la bouche,

Pour confectionner des tailleurs Channel et de belles robes cousues mains et

Des pulls tricotés avec amour pour ses enfants et petits-enfants et le nounours jaune recousu mille fois. 

 

La foi en Dieu, l’église, le père de Galard, les visites à Lourdes,

Toutes ses prières à Fourvière, la vierge noire, notre dame de Fatima,

La messe du dimanche et toutes ses bougies allumées pour chacun, le chapelet, l’eau bénite

Les valeurs de partage, de famille, d’amour, de courage et de travail.

 

Et ce que j’aimais le plus c’était les vacances à la Grande-Motte,

Le grand départ avec la voiture et la caravane pleines à craquer,

La pause sur l'aire de Montélimard et son nougat,

Et enfin l'arrivée à la Grande-Motte !

L'odeur des pins du Sud, de la mer,

Le camping le Garden, Jean-Claude, la caravane, le auvent, la terrasse,

Quelle installation à l’arrivée pour avoir tout ce confort au camping !

Pour recevoir toute la famille et  faire de la bonne cuisine,

La belle Paëlla partagée avec les amis, des grillades, des sardines, l'anisette,

Et aussi après le repas, se rafraîchir et rire en allant faire la vaisselle au bac avec Pépé !

 

Je rêve souvent de refaire ce chemin pour aller à la plage, cette grande allée avec tous les 

Commerces et les terrasses, les bonnes odeurs de pain frais, le poulet rôti, les glaces,

La place avec la grosse boule rouge, les  fleurs fuchsias, le chant des oiseaux, des grillons.

Le poste de secours et enfin cette belle plage de sable, la mer à perte de vue,

Les balades les pieds dans l’eau, les châteaux de sable, les coquillages.

Et les "Chichis, chouchous, beignets aux pommes, au chocolat... à la vaniiiillllleeee"

Le bruit des vagues, l'odeur de la crème solaire, les mots croisés,

Les cahiers de vacances, écrire les cartes postales, la balançoire, la piscine,

Les siestes à l'ombre des arbres sur les transats,

Le scrabble, les dominos et le jeux des petits chevaux,

Les parachutes miniatures, la pétanque, les cerfs-volants,

Puis il y avait les soirées, les jeux de cartes, l'odeur de la citronnelle,

Les belles promenades vers le port pour voir les bateaux de Pépé et déguster des bananas split !

 

Le calme et la fraîcheur du matin pour aller chercher le pain et les croissants avec Pépé, dans cette allée tranquille à cette heure-là.

 

 

Comme j’ai aimé me remémorer tous ces beaux souvenirs qui me rapprochent de vous,

Tout cela me manque tellement…

Je suis maman à présent mais je resterai toujours votre petite fille au fond  de mon cœur,

Et j’espère transmettre tout ce trésor d’amour à nos enfants comme vous l’avez fait avec nous.

Et s’il existe un paradis, c’est là-bas que je vous retrouverai, à la Grande-Motte de mes souvenirs d’enfance, en marchant le long de cette allée de fleurs fuchsias, au soleil de votre amour éternel.

 

 

 

A mon grand-père et ma grand-mère adorés

Joseph et Carmen Amoros

Merci pour ces souvenirs magiques !  

 

 

Le 13 mai 2015

Claire Marchadier

Alabang, Philippines

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Joseph Amoros - dans FAMILLE
commenter cet article

commentaires

patricia 19/06/2015 21:58

J'ai lu avec émotions ce bouquet de souvenirs, qui sent bon l'amour et la chaleur et notre enfance. Tu as su en quelques minutes nous faire revivre un passé blotti au fond de nos cœurs, et que nous avons le devoir de préserver, comme un trésor en héritage.
Merci
Patricia

Claire 20/06/2015 03:13

Merci tata pour ton commentaire qui me fait très plaisir. Les beaux poèmes de Pépé ainsi que ton merveilleux livre m'ont beaucoup inspiré. Merci à toi aussi et bravo pour la réponse positive de l'éditeur !!

Claire 01/06/2015 07:59

Merci beaucoup Tony, Chantal, Nadine et Préscilia pour vos commentaires qui m'ont beaucoup touché. Je suis très heureuse que le texte vous ai plu et qu'il vous ai fait revivre ses bons moments passés auprès de pépé et mamie. Je vous embrasse tous bien fort.

Tony et Chantal 29/05/2015 15:12

Il n'y a pas de mots plus profonds, que ce que je viens de lire, tout au long de cette lecture j'ai pleuré en me remémorant tous ces moments que nous avons vécus nous même avec autant de bonheur qui resteront gravés à jamais dans nos cœurs. Merci à Claire d'avoir su exprimer pour toute la famille ces moments inoubliables.

Nadine 24/05/2015 22:55

Je voulais réserver la lecture de cette magnifique lettre à une magnifique journée, pour la terminer en beauté. Aujourd'hui l'équipe PAM se retrouvait solidaire pour partager ensemble un moment fort, entre filles ... et garçons triés sur le volet ! journée remplie d'émotions, de rires et d'ondes positives. Il était donc évident que c'était le bon jour pour te lire ma Claire. Que d'amour dans ta lettre, d'émotions qui réchauffent nos souvenirs, de senteurs qui réveillent nos papilles. J'ai retrouvé tous ces mots, ces gestes, ces expressions, superstitions qui ont parsemés ma vie de nièce. Je crois que tu as réussi la prouesse de mettre en mots tous les souvenirs de chacun d'entre nous ! Quel beau cadeau pour tes grand parents ... et pour nous. Je t'embrasse fort ma Claire ainsi que Benjamin et les petits. See you soon. Take care.

Prescilia 21/05/2015 10:06

Wahou ... C'est magnifique et toutes ces choses ce sont tout mes souvenirs aussi (pour le chat de Pépé j'aurais rajouté "à carreaux noir et blanc" lol)... Merci maintenant au travail on va croire que ça va pas vu que j'ai versé ma larme !
En tout cas je n'aurais pas fait mieux c'est vraiment magnifique et je te remercie encore pour ce texte !

Gros bisous ma cousine vous nous manquez...

Présentation

  • : Le blog de Joseph Amoros
  • : Un voyage poétique à travers le monde des souvenirs du marin poète Joseph AMOROS. Poèmes, récits, nouvelles et contes pour vous faire rêver et vous divertir !
  • Contact

Profil

  • Joseph Amoros

Mon livre d'or

  Thank you for signing my visitors' book!

      LIVRE d'OR2

Montages filmés et LIENS

 

               Le Livre de Patricia

                   Son site !

 

                Sur l'Ardoise du vent...

 

               La plage des Fous  (film)

 

               Poème lu par mon arrière-petit-fils

               sur des photos de la Réunion

 

                   Conte de Noël de Nicole et Nicolas
 
     

Date de création

14 novembre 2011

Géomap

Visiteurs

compteur

géoglobe


compteur